Aider au développement de l'éducation en Afrique

Nos projets au Burkina Faso - L'ECOLE POUR TOUS

L’éducation au burkina faso

Scolarité & alphabétisation

Taux brut de scolarisation dans le primaire: 60,7 % en 2006,
Taux net de scolarisation: 47,7 % en 2007
Taux net d’alphabétisation des individus âgés de plus de 15 ans: 28,3 % en 2007,
Taux d’alphabétisation des individus âgés entre 15 et 24 ans: 39,3 % en 2007.

Niveau d’alphabétisation très insuffisant.
26% des adultes et 34% des moins de 18 ans savent lire et écrire.

Objectifs des pouvoirs publics

carte burkina faso

Les enjeux du développement du système éducatif :
- élargir la couverture d’éducation de base (nombre d’écoles très variable suivant les régions), tout en améliorant sa qualité,
- Assurer le développement du système éducatif y compris le niveau post-primaire afin de satisfaire la demande en main-d’oeuvre qualifiée et pour que les sortants du système éducatif répondent en qualité et en quantité aux besoins de l’économie.
La part du budget national allouée à l’éducation est de 15,4%.

Scolarité des filles

Le déséquilibre en défaveur des filles au sein de l’institution scolaire est double :
- Elles sont plus frappées par l’obligation d’écourter les études par manque de moyens financiers des parents, pour se marier (de gré ou de force) ou pour aider leur mère dans ses travaux ménagers.
- Elles privilégient, en études supérieures, des disciplines peu porteuses aujourd’hui sur le marché du travail.
Le système éducatif au Burkina Faso reste encore très inégalitaire.

L’école est gratuite et obligatoire pour les enfants de 7 à 13 ans mais en raison du manque d’enseignants et du caractère rural du pays:

ethnies burkina faso

- 2% d’enfants sont inscrits dans le préprimaire,
- 52% des garçons et 42% des filles étaient scolarisés dans l’enseignement primaire en 2006,
- à peine 31% des enfants achèvent un cursus primaire complet.
- seulement 10% des filles et 14% des garçons sont scolarisés dans l’enseignement secondaire.
Il faut en outre souligner les origines socio-professionnelles des élèves : les enfants issus des familles de cultivateurs et d’éleveurs représentent moins de 48% des effectifs totaux alors que ces catégories constituent près de 90% de la population totale du pays.

drapeau burkina faso

Le Burkina Faso en bref

-Capitale: Ouagadougou
-Population: 13,9 millions (2005)
-Langue officielle: français
-Groupe «majoritaire»: mossi ou mooré (53 %)
-Groupes minoritaires: une soixantaine de langues dont le peul (7,8 %), le dioula (8,8 %), le bissa (3 %), le lobi (2,7 %), le lyélé (2,1 %) et le marka (1,9 %), etc.
-Langue coloniale: français
-Système politique: république unitaire
-Articles constitutionnels (langue): art. 1 et 35 de la Constitution de 1997
-Lois linguistiques: arrêté no 131 du 3 octobre 1991 portant organisation de la Direction générale de l'Institut national d'alphabétisation;décret no 95-306/PRES/PM/MCC portant cahier des missions et charges des radiodiffusions sonores et télévisuelles privées au Burkina Faso; loi no 013/96/ADP portant loi d'orientation de l'éducation.
-Superficie: 274 200 km2, soit la moitié de la France.
-Population: 13,9 millions d’habitants dont environ 47 % ont moins de 14 ans.
-Espérance de vie moyenne: 49 ans
-Part de population urbaine: 18,3 %
-IDH “Indice de Développement Humain” (2007, publié en 2009): 0,389, soit le 177ème rang mondial sur 182 pays. France : 0,961, soit le 8ème rang.

Langues

-Langue officielle: Français
-Autres langues: Moore, Dioula, Gulmancéma et Foulfoulde.

 

Haut de page